pinceaux_n_bVoilà, au bout de toutes ces années à rien glander, à trouver de fausses justifications pour ne pas avancer, à se laisser happer par la routine et le travail...il était temps de reprendre la route de la gribouille. En fouillant dans les poussières de temps anciens, on retrouve un peu de ce qui, autrefois, faisait son identité, et que le monde nous hurlait chaque jour de laisser vivre.
En route: les rêves réclament leur obole...