C'est tellement jouissif de retrouver tous ces vieux potes à poils durs, ces molles copines en tubes, et l'élan de la vaste étendue de la toile vide de couleurs !
Les projets de gribouille avancent, peu à peu, un à un...

L'avantage, quand on n'est pas plasticien, c'est qu'il n'y a aucune limite, aucun enjeu sinon celui de se faire plaisir, et de développer autrement des idées déjà esquissées à l'écrit; car pour quelqu'un qui se définit par la plume, le pinceau n'a rien à prouver, et devient un plaisir vierge de tout cas de conscience d'ordre égotique. Il va de soi que tous ce qui prend forme ici est intimement lié aux travaux écrits qui occupent mon temps habituel; mais on y trouve de nouveaux échos, de nouvelles pistes...
Allez, on balance quelques images des recherches en cours...

P070710_23








P080710_16