06 décembre 2013

De l'artiste et sa différence

Cela fait quelque temps que ce billet me taraude ; aujourd’hui est mort un sacré monsieur qui a œuvré toute sa vie à l’entente entre les différences, le pardon, l’écoute et l’ouverture à l’autre…Sans bien sûr chercher à faire des comparaisons douteuses, je me dis du coup que la mort de Nelson Mandela est une bonne occasion de coucher enfin ces lignes1. ..J’ai envie de parler de cette différence muette, invisible et pourtant palpable, de cette petite ségrégation condescendante, du regard tantôt attendri et tantôt réprobateur, que... [Lire la suite]
Posté par tristanvilain à 22:41 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

02 avril 2013

De l'acte de créer

Alors que je m'apprête à diffuser de façon beaucoup plus claire mon travail créatif sur ce petit blog, énormément de questions m'assaillent, de doutes, d'hésitations et de craintes; j'ai la légitimité qui tiraille...Tout cela prend enfin une forme solide après des années à n'oser exister au travers de mes écrits, entre autres velléités artistiques qui ponctuent mon quotidien; et je me demande pourquoi créer, à quoi ça sert l'art, et puis au nom de quoi partager tout ça d'ailleurs ? Avec le temps, je me surprend à préférer de plus... [Lire la suite]
Posté par tristanvilain à 13:00 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,
16 février 2013

Vivre au bout du monde

  Voilà, cela fait huit mois maintenant ; huit mois que j’ai rejoint le bout du monde. Lance de terre jetée dans l’Atlantique, le Finistère est devenu ma maison, mon refuge et mon ailleurs. Alors que je reviens de ce qui fut très longtemps ma région de résidence, dans ces contrées méridionales aux mœurs chatoyantes et à la nature généreuse, je réalise combien ce monde-là n’était pas le mien; en dépit d’années à tenter de l’apprivoiser, il ne le fut jamais. Au retour de ces quelques jours, déjà, je ressens le besoin de... [Lire la suite]
Posté par tristanvilain à 19:51 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
15 novembre 2012

Un peu de pub : Déambulations in Brest

Une petite page de réclame pour changer : il y  a un monsieur, gentil et de bon goût au demeurant, chantre du Chouchou Power (copyright inside), qui consacre une partie de son temps à écumer cette belle ville de Brest avec la sainte mission d'en conter la vie culturelle et artistique. Et pour relater ses pérégrinations, il a créé ce blog fort sympathique et instructif, que je vous recommande chaudement si, comme moi, vous caressez l'espoir vain mais néanmoins salvateur de vous coucher moins cons ce soir -pour ma part, j'ai... [Lire la suite]
Posté par tristanvilain à 12:07 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
29 mai 2011

Parqks Soundscape

Des groupes, j'en ai vu : des tas, des biens, des prometteurs, des nuls, des copies conformes, des uniques, des commerciaux, des putassiers, des passionnés, des autistes, des dieux techniques pas inspirés,  et des branleurs au talent à faire pleurer d'envie... Des groupes, j'en ai vu...en tant que spectateur tout d'abord : lors de festivals et autres concerts géants de grands de l'international, devant des formations de lycéens dans le rade du coin, en passant par le zikos local qui pète son boeuf au détour d'un repas de... [Lire la suite]
Posté par tristanvilain à 13:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
08 avril 2011

Dénominations

Paulin, Hauru, Vincent, Conrad, Laz, Raphael, Ardil, Chrysale, Auldhil...voilà les noms que j'ai endossés, que l'on m'a donné ces dernières années, parmis d'autres... Avatars temporaires, identités secrètes, prétextes sociaux ou subtituts imaginaires, défouloirs cathartiques et marionnettes dociles...Tous, ils sont une part de moi, bribes d'indentité éparses dans le flot chaotique d'une mémoire défaillante et la brume d'un passé tant irréel que lointain. Mais, qu'en est-il de celui qu'ils cachent ? Qu'en est-il de celui qui se... [Lire la suite]
Posté par tristanvilain à 02:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 mars 2011

Kurt Cobain via Neil Young :" It's better to burn out than to fade away"

Voilà, c'est en laissant derrière toi cette image que tu nous as laissés; dans une dizaine de jours, ça fera dix-sept ans. Je connais des gamins, plutôt rares ceci dit, qui n'étaient pas nés ce jour d'avril 1994, mais qui se revendiquent encore de ton héritage...je me fous que les critiques musicaux -tu sais, ceux qui enragent que tu ne saches pas jouer et que t'aies  pourtant intégré le 27 Club et sa  légende- qui disent que le grunge c'est pas toi, et que t'étais un branleur : parce que le symbole, c'est toi qui l'a porté.... [Lire la suite]
Posté par tristanvilain à 00:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
24 mars 2011

Errances...

Le flot des jours déverse le trop plein de ses émotions mutiques, envahissant de rage la moindre fêlure, et rabottant comme dans un éclat de rire les bords élimés d'une conscience rendue à la chair minérale... Peu à peu, l'invasion se fait plus grandissante de ces doutes et de ces craintes qui glissent en trombe au plus profond de mes vaisseaux...ah, le doux soulagement des instants d'éternité qui ponctuent la seconde infatigable où tout l'univers se concentre sur un point de lumière, là où l'essence d'un détail aussi infiniment... [Lire la suite]
Posté par tristanvilain à 01:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
21 mars 2011

Demain, c'est lundi...

Demain, c'est lundi; ou plutôt, étant donnée l'heure, tout à l'heure ce sera déjà lundi. Le lundi, et son cortège de journées à mener tambour battant jusqu'au prochain week-end, son florilège d'imprévus sur le coin de la gueule, et son manège tourbillonnant d'heures stériles...   Dans quelques heures, on sera lundi. Et une fois de plus, dans la solitude glacée d'une nuit sans sommeil, on se demande comment, à nouveau et inlassablement, on réussira à voir le bout de la semaine qui commence déjà à grignoter nos vies, un peu plus,... [Lire la suite]
Posté par tristanvilain à 03:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
21 octobre 2010

Voies intérieures

Au son lancinant et vaporeux des jours qui se consument comme autant de cigarettes au coin de mes lèvres, elles qui ne peuvent s'empêcher de sourire sans pour autant se résoudre à exprimer joie, ironie ou tristesse, les voies se dessinent et se rappellent chaque seconde à ma mémoire...Souvent, marchant à vive allure et ignorant les gens pour mieux voir le monde qui m'entoure, je fixe le sol qui se déploie à mes pieds battant frénétiquement le pavé. Et la course continue...j'ai écrit un jour l'avoir bouclée, j'ai pensé un soir que je... [Lire la suite]
Posté par tristanvilain à 03:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,