24 novembre 2013

Fragments nocturnes

  Il y a quelques mois, dans le cadre des cours publics de l'EESAB de Brest, on nous a proposé un exercice en cours de dessin : travailler autour du texte, croiser les regards entre les mots et l'image, illustrer une chanson, un poème... Inutile de dire que ce sujet en particulier a tout particulièrement motivé ma feignasserie dilettante ! Du coup, j'ai eu envie de bosser sur la nuit et, tant qu'à faire simple, d'envisager le rendu graphique du blanc sur fond noir...Un sacré challenge puisque ce fut une première, et... [Lire la suite]
Posté par tristanvilain à 14:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

19 mai 2011

Regards au travers d'une grille illusoire...

La Petite Fille et le Grand Singe C'était un matin au zoo- Une enfant prit l'attention, Au travers de son cerceau, D'un grand singe à son balcon. Il y avait des barreaux, Des serrures et des gonds, Un gardien et son... [Lire la suite]
Posté par tristanvilain à 23:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 mai 2011

Proportions et démesure

Chérie, j'ai rétréci les... Petit coeur, Petit pois, Petit lait, Petit suisse, Petit Lu, Petit enfant, Petit déjeuner, Non mais c'est qui ces gens qui réduisent d'aussi bonnes et belles choses ?  A croire qu'ils n'ont jamais connu  Le Grand Amour (Montpellier, Hiver 2004)
Posté par tristanvilain à 22:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
23 mars 2011

Cycle des Matins...Matin 3

Matin 3   Brumes et fantômes      s'entrelacent au matin.           Dans la glace du temps,      dans la valse d'hiver; Frimas et tapis bleus      s'éveillent doucement, Brumes et pluies, froide douceur. Montpellier, Hiver 2002
Posté par tristanvilain à 23:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
22 novembre 2010

Passages...

SAMAINÔ délice damné - délicate démence !Sous les arbres griffus, à l'écorce moussue,Nous irons en chantant amasser quelques branches,Sous la lune complice et les oiseaux velus !Ô dédale édenté - démoniaque danse !Dans l'obscure coudraie et les ronces pointues,Nous irons en roulant échauffer en cadenceSur l'humus alangui nos esprits noirs et nus !Ô douceur du danger - décalogue d'aisance !Sous le pâle rayon de la nuit éperdue,Nous irons innocents éveiller la défianceDes sylvestres desseins aux ramures charnues !Ô défi désaxé - daimôn... [Lire la suite]
Posté par tristanvilain à 01:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
12 septembre 2010

Suite au vote unanime des voix dans ma tête...

Alter EgoEn ces mondes obscurs où les astres divaguent,Il y a un esprit, qui me guette et me nargue.Et son souffle est celui des défunts immobiles,Qui, juchés au sommet de leurs membres graciles,Observent chaque instant le reflux, du lichenSur leurs tombes de pierre, et du sang dans mes veines.Son regard est humide, et d'un gris éthéré :Ses deux globes vitreux, si mornes et glacés,Semblent voir en secret, tout au fond de mes songes, Le prégnant souvenir que la mort est mensonge.Ses caresses d'instant, au roulis voluptueux,Sont les... [Lire la suite]
Posté par tristanvilain à 15:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

12 septembre 2010

Pour dire merci à un rêve dessiné...

Le MasqueDans le tourment des jours qui balaie son visage,S'égraine peu à peu l'émail du devenir,Révélant sous le masque un ancien souvenir,Effaçant en secret la douleur des mirages.Car dans ce tourbillon où s'effritent les pages D'un livre trop pesant, une statue de cireRenaît et s'enfuit de ce funeste empireQui brulait son essence, émoussait son courage.Porcelaine maudite aux formes illusoires !Elle arrache ce leurre en suivant les présages,Hésitante, effrayée, mais vers d'autres ombragesQue ce masque menteur qui glaçait son... [Lire la suite]
Posté par tristanvilain à 15:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
06 septembre 2010

Ultime résonnance

Dernier poèmeSous l'écorce glacée de tes yeux de verreSe retranche un organe au reflux hésitantEt qui dans sa torpeur filtre un sang délétèreDont la viscosité est un monstre rampantCe givre sur ton cœur, dont les sursauts austèresDistillent le Léthée sur la lymphe des temps,Fixe tout doucement les cristaux de l'hiver,Pour bâtir un palais aux pavés indécents.Et si le premier fat, d'un regard t'ensorcelle,Faisant fondre ce bloc à mes jours si sévèreTu te rappelleras quelques aveugles chairsCar ces colonnes aux frontons d'or sont... [Lire la suite]
Posté par tristanvilain à 13:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
06 septembre 2010

Rancoeurs passées...

Ces [chères aveugles......[chairsVous passez votre temps à chercher un amantQui soit doux et sincère, et puis sensible et fortUn être beau où vous verriez un cœur aimant,Dont les [mots de velours, sauraient vous couvrir d'or.............[vieux bas de laine,Un homme sûr, aux yeux poètes, aux actes francs,Qui plongerait vos vies dans tous ces doux accordsQui font fondre vos mains et rêver vos doux flancsDans un [tendre visage, à l'abri de la mort.............[triste mirageMais votre sang, à mon avis trop inconstant,A fait de vous de... [Lire la suite]
Posté par tristanvilain à 13:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
04 septembre 2010

Tout vient à point...

Retour à SeptembreLe monde ce matin a repris sa fraîcheurRecouvrant à l'aurore un élan familierDont l'écho frissonnant rejette au loin l'étéPour dresser alentour un tableau enchanteur.Oubliant le marteau d'Hélios au bras ardentLa nature est bientôt couverte de doruresOù la rosée aux rayons doux du jour naissantÉtincelle les herbes, les fleurs et les ramures.La promesse d'automne, au souffle salvateur,Balaie le souvenir de nos yeux desséchésPar le feu estival; et serrant nos pensées,Console la brûlure, et nos vies, et nos... [Lire la suite]
Posté par tristanvilain à 18:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,